Dominique Voynet panique et tente de casser la formidable mobilisation de son personnel du 3 février

 

 jeudi 2 février 2012, 20:22 ·

 

 

Dominique Voynet a choisi  le bras de fer plutôt que le dialogue

Depuis plusieurs jours, la maire de Montreuil a décidé d’entamer un bras de fer. Pour casser, la mobilisation du personnel dénonçant sa politique sociale régressive, Dominique Voynet utilise tous les moyens pour raidir la situation.

Mardi 24 janvier, des agents communaux se sont rassemblés sous les fenêtres de la maire de Montreuil. En guise de dialogue, la municipalité a immédiatement fait condamner tous les accès à l’hôtel de ville et n’a pas manifesté le souhait de rencontrer une délégation.

Vendredi 27 janvier, l’adjointe au personnel de Dominique Voynet a décidé d’interdire aux agents de participer à des  assemblées générales. Cette décision est une première. Malgré cette tentative, près de 500 agents ont répondu présents.

La Maire ne connait que le rapport de force

A la veille d’une puissante mobilisation du personnel communal, la maire s’enferme dans sa stratégie de coups de force. Jeudi 2 février, elle a missionné sa majorité municipale pour aller prêcher la bonne parole auprès des agents communaux.

Malgré l’entêtement de Dominique Voynet, la CGT continue d’appeler à l’ouverture de réelles négociations. A quelques heures de la mobilisation, la maire panique. Elle décide de reporter la validation de sa politique sociale tout en restant engoncée dans ses certitudes. Elle persiste notamment à vouloir diminuer de 50 %  le budget consacré aux œuvres sociales et ainsi récupérer plus de 700.000 €. Dans ces conditions, comment ose-t-elle encore parler de négociations ou de dialogue social.

Dominique Voynet bloque l’ouverture de vraies négociations

Toutefois, la CGT est  déterminée  à agir dans l’intérêt des agents et des retraités communaux et continue d’exiger l’ouverture de vraies négociations, avec comme préalables indispensables :

– Le maintien de la subvention accordée par la municipalité au Comité des œuvres sociales (COS)  des agents et retraités communaux à 2% de la masse salariale.

– Le respect de la liberté du COS en tant qu’association, notamment dans la définition de ses orientions et actions.

– La possibilité de construire collectivement la politique sociale destinée au personnel communal.

La mobilisation du personnel sera une réussite

La CGT  est résolue à faire de la mobilisation de demain une réussite. Ainsi, elle appelle les agents et retraités communaux à se rassembler le vendredi 3 février à midi, devant le Comité des œuvres sociales (1 boulevard Henri-Barbusse à Montreuil).

D’ores et déjà, nous avons confirmation qu’une mobilisation puissante se prépare. Des structures et services seront fermées : centres de loisirs, crèches, écoles, logement, équipements sportifs, espaces verts, logements, vie associative…

Dominique Voynet retrouvera-t-elle la raison ?

Rappelons que Dominique Voynet n’en est pas à son coup d’essai. Déjà, le 18 février 2010, plus de 1200 agents communaux manifestaient pour dénoncer l’intransigeance de la Maire et son non-respect du personnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s