Le 10 septembre ENSEMBLE, faisons valoir nos droits!

Le 10 septembre, la mobilisation est une urgence!
 
Pourquoi, comment?
 
Voici des outils pour mieux comprendre les enjeux politiques et financiers…
Un décryptage qui nous explique que les politiques d’austérité et de régression sociale ne sont pas la solution!

Le slogan: « de l’argent, il y en a dans les caisses du patronat » n’est malheureusement que le pâle reflet des milliards qu’engrangent les grands patrons et les actionnaires!
 
Pendant qu’ils se goinfrent à qui mieux mieux, les salariés et les précaires, hommes et femmes perdent jour après jour leurs acquis sociaux, pire ils n’en gagnent plus de nouveaux!
 
Les attaques inlassables contre l’emploi, la santé, l’éducation, le logement, les salaires, les minimas, les aides sociales, les sans papiers, les femmes, les retraites, les fonctionnaires, les chômeurs…touchent aujourd’hui chacun d’entre nous, nos familles, nos amis, nos voisins…
 
Ils sont forts de notre incapacité à riposter tant la lutte est difficile quand on peine à gérer le quotidien comme on peut… 
 
Pendant qu’ils orchestrent la crise, pendant qu’ils se demandent s’il faut intervenir en Syrie, la population se paupérise et paye toujours plus les lois de régression sociale!
 
Nous devons agir, pour nous, pour nos enfants!
Augmenter la durée de cotisation à 43 ans, c’est interdire de fait aux salariés nés après 1973 de partir avec une retraite à taux plein, c’est de fait baisser les pensions, reculer l’âge de départ effectif à la retraite!
C’est pénaliser l’accès à l’emploi des jeunes en maintenant en poste des salariés en droit de partir en retraite. cette nouvelle réforme ne fera qu’augmenter le chômage et la pénibilité du travail!
 
C’est inacceptable!
 
Il n’est même plus question de résistance, aujourd’hui il nous faut être offensifs!
 

La réforme Hollande conforte et aggrave la réforme Sarkozy! 

 
En 2010, le président Sarkozy justifiait le recul de deux ans de l’âge de la retraite par sa volonté de ne pas augmenter la durée d’assurance. Le président Hollande fait le choix inverse, il décide d’augmenter la durée d’assurance, mais refuse de revenir sur le recul à 62 ans de l’âge de départ en retraite.

En entérinant purement et simplement la réforme des retraites de 2010, en durcissant encore les conditions pour une retraite complète, le gouvernement actuel choisit la continuité avec les gouvernements qui l’ont précédé. Par leurs décisions successives, ces deux gouvernements auront mis en place de 1993 à 2013 une réforme des retraites parmi les plus dures en Europe.

Il faut sortir de cette logique de régression des droits sociaux.

 

Un départ collectif est organisé devant la mairie à 13h30!

 

ENSEMBLE, faisons valoir nos droits!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s