Je, Tu, UL…N° 142 « Ceux qui ne bougent pas, ne sentent pas leurs chaînes »

 

ImageLes brèves de l’UL CGT de Montreuil, 24, rue de Paris

 

Je, Tu, UL…

 

 

 

BNP PA(R)IE… BAS : 59, rue de la République – BNP PARIBAS, 2ème entreprise de France et 1ère de Montreuil, aborde les négociations salariales sur fond de chantage à l’emploie, selon le syndicat CGT qui résume les propositions de la direction à « une primette de quelques centaines d’euros avec des mesures individuelles ». Alors que la banque s’apprête à publier des résultats 2013 au moins égaux à ceux de 2012, la CGT revendique un vrai partage pour les NAO 2014. Prochaine séance le 8 octobre…

 

 

 

 

SI JE T’OUBLIE, PÉDAGOGIE : 13, place du Général de Gaulle – L’AFPA réunissait son Comité Central d’Entreprise le 1er octobre sur les problématiques d’ingénierie et de pédagogie. La CGT s’inquiète de l’abandon des questions pédagogiques aux commanditaires qui ont l’argent, mais pas la technicité. Confrontée à l’exigence syndicale de négociations sur le métier de formateur, la DRH serait prête à une réunion informelle d’urgence et des rencontres en 2014…

 

 

UNE RIPOSTE ÉQUILIBRÉE : 22-24, rue de Lagny – A l’URSSAF, l’action pour la reconquête des acquis se poursuit, avec une CGT qui interpelle les directeurs : « Vous êtes prêts à mettre à mal notre équilibre vie privée/vie professionnelle ? Nous, nous sommes prêts à mettre à mal votre équilibre moyens/résultats du recouvrement en période de pointe ! »… avec pique-nique devant les centres d’accueil, grève le 17, journée « courte » le 18 et nouvelle mobilisation le 21.

 

 

6 PATTES ET 2 CANDIDATES : 235, rue Etienne Marcel – Au restaurant LE BŒUF A SIX PATTES, la mise en place d’institutions représentatives du personnel suit son chemin. La section CGT en formation vient de faire connaître les 2 candidates qui se présentent pour l’élection des déléguées du personnel : Angela et Bintou bientôt choisies par leurs collègues pour tenir tête au groupe Flo.

 

MULTIRÉCIDIVISTE : Parti du 155 rue de Rosny, ACTOM s’est installé à Bourg-la-Reine sans rien changer à son acharnement contre nos camarades Rédouane NEBZRY et Patrick LEGOFF, de nouveau convoqués à l’Inspection du Travail, de Bagneux cette fois, pour une 5ème et 6ème demande d’autorisation de licenciement. Le patron (qui vient de racheter encore une entreprise) invoque, bien sûr, des motifs économiques.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s