Je, Tu, UL n°151 « Mon boulot, ça me travaille »

Image

 

Le 151ème n° de “Je, Tu, UL” n’annonce pas seulement le Père Noël (bien vérifier s’il ne s’agit pas du fameux plombier polonais en détachement), mais encore:

 

 – Mardi 17 décembre: Appel contre la suppression des élections prud’homales avec rassemblement à 13h30 devant la Direction Générale du Travail (Métro : Javel)

 

 – Mercredi 18 décembre: A 12h00, rassemblement devant l’Assemblée Nationale, place Edouard Hérriot contre le vote de la contre-réforme des retraites à l’appel de CGT-FO-Solidaires-FSU.

 

 – Vendredi 10 janvier 2014: L’UL-CGT vous invite à ses voeux, à partir de 18h00, au 24 rue de Paris (Métro : Croix de Chavaux)

—————————————————

 

QUINETTE EN ALERTE : 240, rue de Rosny – Chez QUINETTE-GALLAY, les salariés 2 usines, celle de Montreuil comme celle de Mussidan en Dordogne, s’inquiètent de la dette issue de la gestion d’Antoine HOLLARD, le champion du MEDEF sur le 93. Qu’il conduise son syndicat patronal à la faillite, on n’en pleurera pas, mais s’agissant de l’entreprise qu’il dirige… un redressement s’impose. Le Comité d’Entreprise vient donc de déclencher son droit d’alerte, espérant des réponses sincères sur la situation du n°1 des fauteuils de spectacle.

 

 

L’AFPA PRIVÈE D’ÉLECTIONS : 13, place du Général De Gaulle – Initialement fixées aux 3 et 17 décembre 2013, les élections professionnelles du siège de l’AFPA viennent d’être annulées et donc reportées sine die, suite à un recours du syndicat SUD. Résultat : le 8ème siège, obtenu par la négociation, sera écarté par le Tribunal et un nouvel accord devra être renégocié… moins favorable aux salariés. Les chasseurs appellent ça « se tirer une balle dans le pied »…

 

 

 

VERGERS SANS VERGOGNE : 113, avenue du Président Wilson – « La Maison des Vergers » (EPHAD du groupe Caisse des Dépôts) aura attendu que notre camarade Awa DIARRASSOUBA soit en congé parental pour bloquer ses droits en ne délivrant pas à la CAF les justificatifs demandés. Vendredi 13, devant le Conseil de Prud’hommes de Bobigny, l’employeur reconnaît ses torts mais refuse toute conciliation, dans l’attente d’une Ordonnance contraignante : quand on est élue CGT, quelle idée de vouloir élever son enfant !

 

 

 

LA DÉVALORISATION SI J’OSE : 56, rue Rochebrune – JOZA BATIMENT payait ses peintres au SMIC à 9,43€ de l’heure à raison de 151.67 heures par mois. Par avenant, le contrat passe cet automne à 169 heures… pour le même salaire brut mensuel, soit un taux horaire de 9,18€ : exit le SMIC, censé passer à la fin de ce mois à 9.53€ avec l’application de la revalorisation légale de 1,1%. Et comme si cela ne suffisait pas, JOZA croit bon de préciser dans le contrat que « compte tenu de la liberté d’horaire dont il [le peintre] dispose, la rémunération versée inclut les heures supplémentaires éventuelles ».

 

 

L’IDÉAL, C’EST PAS LIDL : 290, rue de Rosny – Même pendant la fermeture, LIDL travaille jours et nuits ! En cause, les travaux en cours dans le magasin actuellement fermé au public, où les caissières ont été remplacées par des ouvriers portugais « détachés » ; c’est-à-dire cotisant au Portugal. Mais heureusement, le 5 décembre à Bruxelles, les ministres de l’UE viennent de décider que l’application de la Directive détachement serait désormais exempte de fraudes… Nous voilà rassurés !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s