Je, Tu, UL N°157 « Dividendes formidables, salaires forts minables »

Image

 

Le 157ème “Je, Tu, UL” est là pour confirmer que février est bien le mois le plus court de l’année, avec ces prochains rendez-vous en mars:

 

 

– Mercredi 5 mars:        Rendez-vous à 8h30 à l’UL pour une intervention locale sur les droits des chômeurs et précaires.

 

 

– Mardi 18 mars:            Mobilisation générale unitaire pour la défense de la protection sociale. Les retraités seront dans l’action dès le matin, avec à 11h00 à Bobigny, la remise des pétitions au Préfet sur la revalorisation des pensions.

 

 

– Mardi 19 mars:            Salon des élus et mandatés à la Bourse du Travail départementale de Bobigny (toute la journée)

 

 

– Et les 23 et 30 mars:   Cela se passe cette fois dans les urnes, avec les élections pour les municipales.

———————————————————————

 

LA CAMIEG Á VAU-L’EAU: 51-63, rue Gaston Lauriau – A la CAMIEG, les 120 salariés du siège étaient privés d’eau et de toilette, le 12 février, suite à une coupure. Alors que le personnel compte des femmes enceintes, des personnes fragiles et que l’épidémie de gastro-entérite sévissait, la direction proposait de négocier l’accès aux WC de l’entreprise voisine : devant la menace de la CGT de faire venir les salariés avec leur pot de chambre, la direction sollicite la pose de RTT quand la revendication du syndicat reste celle d’une journée chômée et payée, le personnel n’ayant pas à autofinancer, sur ses congés, son droit à la dignité.

 

 

Á VIE NOUVELLE, SYNDICAT NOUVEAU: 24, rue de Paris – Les retraités CGT de Montreuil tenaient le 11 février leur Assemblée Générale annuelle, avec à l’ordre du jour une décision extraordinaire. Les 25 représentants des sections syndicales de retraités ont en effet voté à l’unanimité la création du tout nouveau Syndicat CGT multiprofessionnel des retraités de Montreuil. Quant à notre camarade Maurice LAMOOT, il en a été élu secrétaire général avec un conseil syndical de 6 membres, à parité.

 

 

 

REN NE VA PLUS: 27, rue Emile Zola – Chez REN PLUS, entreprise de bâtiment, ils avaient été 4 ouvriers à être licenciés en mai dernier, une fois leur chantier achevé, sans salaire ni remise des documents sociaux de rupture par l’employeur. Défendus par la CGT devant le Conseil de Prud’hommes de Bobigny, Aboubacar, Darko, Natanaël et Saloum ont obtenu, par jugement du le 10 février, la condamnation de REN PLUS à leur payer 47300€ d’indemnités, outre l’obligation de leur remettre, sous astreinte, les bulletins de salaire, certificats de travail et attestations Pôle-Emploi.

 

 

 

QUAND L’EXPERT S’Y PERD: 14, rue de la Beaune – EUROEXCELL EXPERTISE, cabinet de gestion et d’expertise-comptable, a du mal à gérer ses restructurations. Suite au départ d’un actionnaire, le cabinet entendait quitter Montreuil pour Paris. Hélas, l’employée de ménage s’est rétractée de la rupture conventionnelle qu’on lui avait fait opportunément signer et la déléguée du personnel a fait valoir son opposition à ce déménagement forcé. S’il faut aussi compter avec l’expertise syndicale des salariés, que vont devenir les comptes ?

 

 

 

SFM Á PARITÉ: 1, avenue Salvador Allende – Le centre social SFM va organiser ses premières élections professionnelles le 11 mars prochain. Parmi les 19 salariés de cette crèche associative, une grande majorité d’électrices… mais une liste CGT néanmoins à parité avec Pascale de BOYER en titulaire et Nicolas SANVERT comme suppléant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s