Je, Tu, UL N°174 « Une nouvelle classe dangereuse : les « sans dent »… Attention, ça mord ! » 

ulcgt

DROIT Á LA DÉCONNEXION : 263, rue de Paris – C’est au siège de la CGT, ce jeudi 4 septembre, que l’Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens (UGICT-CGT) a débuté par une conférence de presse sa campagne pour le droit à la déconnexion et contre le harcèlement numérique en dehors des heures de travail. Avec, au passage, un coup de projecteur sur l’ampleur du travail dissimulé dans ces catégories, où les 35 heures sont systématiquement bafouées par le principe patronal de la disponibilité sans limite de l’encadrement. Une campagne déjà relayée à Montreuil par nos camarades de BNP-PARIBAS…

LE PATRON VOTE LA GRÈVE : 71, rue Robespierre – Chez EUROFLAM LAMINAGE, lorsque les salariés de l’atelier ont interpelé l’employeur sur la nécessité de réévaluer les salaires, c’est l’employeur lui-même qui les a déclarés en grève ! Par un affichage daté du 04/09, la direction informe que leur contrat de travail « est en conséquence temporairement suspendu ». Sauf que les salariés, privés d’activité par le patron, n’ont jamais décidé d’une grève. Ils l’ont donc fait savoir par écrit, avec la CGT, profitant de l’occasion pour demander aussi l’élection des délégués du personnel.

ADDITION SALÉE : 7, rue Emile Zola – A LA TABLE D’EMILE, c’est le chef de cuisine qui avait été viré en octobre 2012 pour être revenu avec retard de ses congés en Tunisie, à la suite d’un problème sur le vol retour. Défendu par la CGT, le Conseil de Prud’hommes relève que l’employeur avait été largement informé de ce retard par le salarié, contrairement à ce qu’affirmait la lettre de licenciement pour faute grave. Le restaurant devra en conséquence payer à notre camarade Samir AOUDI, la somme de 4700 euros pour s’être davantage inspiré de Zola que d’Emile.

NEW CANDIDATS : 39, boulevard Rouget de Lisle – NEW PLV, agence montreuilloise de publicité, va mettre en place ses premiers délégués du personnel ce mois-ci. L’appel à candidature de la CGT n’aura pas été vain, puisque Lionel DARRAS et Anne-Charlotte DEHAUMONT ont décidé de tenter l’expérience pour un 1er tour fixé le 15 septembre : cette semaine, pour l’affichage syndical dans l’entreprise, ce n’était que l’avant-première.

TESSI EN ALRTE : 240, rue de Rosny – TESSI CHEQUES ILE DE France refuse désormais les incivilités… de l’encadrement. Suite à plusieurs courriers dénonçant les atteintes au personnel, une pétition lancée par la section CGT a recueilli pour la rentrée 90% de signatures et permis 2 adhésions nouvelles au syndicat. Quant à notre camarade Marie-Rose CHOUT, elle a déclenché le droit d’alerte en sa qualité de DP, dans l’espoir d’une réaction du siège de l’entreprise, basé à Grenoble.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s