Montreuil : Préavis de grève à l’Éducation. Pour la sauvegarde du service de la Propreté des bâtiments !

greveLettre adressée à Patrice Bessac, maire de Montreuil, par l’intersyndicale CGT-FSU-FO-CNT. Le 19 mars 2018.

M. le maire de Montreuil,

Le 21 février, les organisations syndicales CGT, FSU, FO et CNT vous interpellaient quant à vos attaques contre le personnel du service de la propreté des bâtiments :

  • Gel des recrutements sur les postes vacants et non remplacement des agents en congés maladie, en congé maternité, en retraite ou en mobilité interne.
  • Déplacement brutal de nombreux agents de leur lieu de travail habituel, sans prise en compte de leurs restrictions médicales et de leur état de santé.
  • Aucune information ni d’explication de ces décisions brutales.
  • Délégation au secteur privé des missions de nettoyage des bâtiments municipaux.
  • Accès à la formation de remise à niveau bloqué pour tous et durcissement des accès formation.
  • Cette politique déterminée par votre gestion comptable a des conséquences dramatiques pour la santé des agents et met en péril le service rendu à la population.

Pourtant, il aura fallu attendre plus de quatre semaines après ce premier courrier pour que vous proposiez enfin une rencontre le 26 mars, avec les agents concernés.

Clairement, vous ne tenez pas compte de l’urgence de la situation et pire, vous semblez persister vers la course à la privatisation.

Aussi, réunis en assemblée générale vendredi 16 mars 2018, les agents de la propreté des bâtiments ont voté à l’unanimité un préavis de grève reconductible du 26 mars 00 heure au 13 avril 2018 minuit

Les revendications perdurent :

  • Le recrutement immédiat par la voie statutaire sur tous les postes vacants.
  • L’arrêt des mesures de déplacements autoritaires.
  • Le renforcement de l’équipe Travaux Exceptionnels.
  • La reconstitution d’une équipe de remplaçant(e)s de 15 personnes demandés depuis plusieurs années. (déjà demandé par l’intersyndicale le 6 février 2017).
  • Le remplacement systématique des agents absents et donc des agentes en congé de maternité.
  • Que tous les contrats de remplacement soient au minimum d’une durée d’un an.
  •  L’arrêt immédiat du recours au privé.
  • Le respect des préconisations de la médecine préventive
  • La reprise des plans des formations et de remise à niveau.
  • Une réponse à l’alerte pour danger grave et imminent émise par les représentants du personnel au CHSCT.

Nous attendons des réponses concrètes et précises pour le 26 mars et espérons qu’une issue favorable sera trouvée afin d’assurer pour les jours qui suivent le bon fonctionnement du service public.

Veuillez croire, Monsieur le Maire, en l’expression de nos meilleurs sentiments.

L’intersyndicale CGT-FSU-FO-CNT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s